©Robin Bierton, ©Claudie Desjacquot, ©Sylvain Delépine, ©Robin Bierton , ©Antoine Guibentif

Les Ongulés en Rhône-Alpes

Les Ongulés (ou Artiodactyles) sont des mammifères onguligrades (qui marchent sur les ongles) dont l’alimentation est uniquement basée sur des végétaux (plantes, écorces, racines, fruits,…).

En Rhône-Alpes, 8 espèces d’ongulés ont été recensées.

Et du côté juridique ?

Parmi l’ensemble des espèces présentes en Rhône-Alpes, toutes sont considérées comme des espèces gibiers dont la chasse est autorisée, excepté le bouquetin des Alpes (Capra ibex) qui fait partie des espèces protégées au niveau national. La suivi de l’évolution de leurs populations, de leurs impacts sur les milieux naturels (milieu forestier, notamment) et de leurs interactions avec les espèces sauvages autochtones (pour les espèces introduites) est une des préoccupations du monde naturaliste et scientifique.

Un point sur les connaissances

Ces espèces sont toutes plutôt  bien connues par les scientifiques et naturalistes. Cependant, pour certaines d’ entres elles, plusieurs secteurs du territoire régional manquent encore de données.  Une démarche de prospection renforcée, inclue dans la dynamique de l’Atlas des Mammifères sauvages de Rhône-Alpes, a alors été engagée afin de remettre à jour les connaissances sur la répartition des Ongulés et sur l’état de leurs populations en Rhône-Alpes.

Plusieurs moyens sont alors employés pour y parvenir :

– Formation des observateurs bénévoles à l’identification des espèces (sorties nature traces et indices de présence: empreintes, fèces, signatures alimentaires et comportementales,…)

– Mise à disposition de clés d’identification, illustrées et téléchargeables gratuitement, permettant de reconnaître les traces et indices laissés par les grands herbivores (https://atlasmam.fauneauvergnerhonealpes.org/pour-contribuer/cles-didentification/autres/)